cafeina

La caféine est-elle mauvaise pour vous ? Combien y a-t-il dans un café ?

5
(1)

Bienvenue à nouveau dans le Magazine de Corrado Firera ? Aujourd’hui, nous allons parler de la caféine et de la quantité de caféine dans un café recommandée par les médecins et les experts en la matière.

Certaines habitudes font directement ou indirectement partie de la routine quotidienne d’une personne. Des repas prédéterminés aux besoins physiologiques de base, la liste à cet égard semble assez longue. Cependant, l’exécution automatique de ces routines conduit souvent à ne pas prendre en compte certains facteurs de santé. Dans le cas de la caféine, par exemple, il existe de nombreux aspects qui affectent le corps. Qu’ils soient positifs ou négatifs, ils doivent être examinés en détail afin d’éviter des conséquences dangereuses. Une précaution de grande envergure qui, à long terme, peut renforcer le bien-être psychophysique de chacun et qui ne doit pas négliger un détail apparemment marginal comme le mg de caféine dans un café.

Caféine dans un café : avantages et inconvénients d’un rituel italien

Une pratique italienne telle que le café peut affecter positivement ou négativement la santé de tout individu. Stimulant naturel par excellence, la caféine (également contenue dans d’autres aliments et boissonsde large consommation) est tristement connue pour ses effets néfastes résultant d’une consommation dépassant la limite quotidienne recommandée. Un actif aux côtés sombres capable de provoquer des troubles du sommeil, de la tachycardie et de l’anxiété ; des signaux d’alarme pas indifférents à atténuer au plus vite. Pourtant, de nombreuses études affirment l’existence de propriétés bienveillantes qui conditionnent, avec vivacité, l’attitude face au quotidien.

Ce qu’il est et comment il fonctionne

Comme mentionné précédemment, la caféine est un stimulant naturel que l’on trouve dans le cacao, le café et le thé. Mais comment fonctionne-t-elle, exactement ? Eh bien, ses particularités stimulent le cerveau et le système nerveux central aidant à rester concentré et à combattre les symptômes typiques de la fatigue. Dans les boissons non alcoolisées et le caféginseng, la caféine est présente en quantités prédéterminées qui ont été modifiées au fil du temps. Les premières, en fait, sont apparues sur le marché à la fin des années 1800 ; plus tard, les boissons énergisantes telles que Red Bull ont suivi. Aujourd’hui, 80 % de la population mondiale consomme quotidiennement de tels produits. Mais la dose quotidienne suggérée dans le cadre d’un régime efficace est de 300 mg, soit 3 tasses d’expresso ou 6 tasses de thé.

Caféine : effets sur le corps

Une fois consommée, la caféine est absorbée par l’intestin qui entre, ensuite, dans la circulation sanguine : tout cela se passe en 20 minutes. Au bout d’une heure, vous ressentirez les premiers effets bénéfiques ; à l’inverse, si vous êtes intolérant, vous pourrez ressentir les premiers troubles organiques. Ensuite, le produit est transféré au foie et décomposé afin de pouvoir se propager. L’effet principal se situe au niveau du cerveau puisqu’elle bloque l’adénosine, un neurotransmetteur qui détend l’appareil cérébral et provoque une sensation de fatigue. Par conséquent, la caféine vous aide à rester alerte en contrebalançant les niveaux d’adénosine qui s’accumulent au cours de la journée. C’est un véritable remède lorsqu’on travaille de longues heures et qu’un niveau d’attention supérieur à la moyenne est requis.

La montée d’adrénaline

Un élément général, cependant, qui peut même faire monter le taux d’adrénaline dans le sang et augmenter l’activité cérébrale des neurotransmetteurs norépinéphrine et dopamine. Une combinaison parfois explosive, dont le résultat déclenche un état de concentration, de vigilance et d’excitation considérable. Ce n’est d’ailleurs pas un mystère que la caféine soit souvent qualifiée de psychotrope. Les états d' »altération » évoqués conduisent à cette conclusion et devraient mettre en garde toute personne qui dépasse sans un minimum de respect de soi.

Aliments et boissons qui contiennent de la caféine

Il existe de multiples aliments et boissons qui ont de la caféine parmi leurs ingrédients. Dans un café expresso, la quantité varie de 240 à 720 mg ; dans un café de qualité standard, en revanche, elle varie de 102 à 200 mg. La Yerba mate – une infusion faite à partir des feuilles vertes ou torréfiées d’un houx à feuilles persistantes – contient 65 à 130 mg. Ces chiffres sont proches de ceux des boissons énergisantes (50 à 160 mg) et du thé (40 à 120 mg) ; tandis que le café décaféiné et le chocolat chaud affichent une fourchette comprise entre 3 et 12 mg et 2 et 7 mg, respectivement. Quant aux aliments, une portion de 30 grammes de chocolat au lait apporte 1 à 15 mg. Le chocolat noir un peu plus, avec une fourchette de 5 à 35 mg.

Une concentration qui change en fonction de la préparation du café

L’effet de la caféine (et sa quantité) dépend de la préparation du café. Un aspect qui, à première vue, pourrait être sans importance. Cependant, la façon dont le café est préparé et la qualité de la matière première utilisée déterminent la concentration finale. En quelques mots : elle est plus faible dans le café soluble ; intermédiaire dans l’espresso ; élevée dans le moka et le café non filtré. Par conséquent, un œil sur les éléments traités ne fait pas de mal ; au contraire, il peut se révéler être une initiative vitale pour son corps avec des résultats positifs à court et à long terme.

Les bienfaits de la caféine

Si elle est prise aux doses quotidiennes recommandées, la caféine entraîne les bénéfices suivants : amélioration de l’humeur et des fonctions cérébrales ; blocage de l’adénosine et des degrés de fatigue associés ; stimulation des fonctions cérébrales ; amélioration de la concentration et des temps de réaction ; réduction du risque de maladies organiques telles que Parkinson et Alzheimer ; augmentation du métabolisme et combustion des graisses ; mise en œuvre de l’activité psychomotrice. Ce dernier paramètre est central pour ceux qui pratiquent des exercices physiques, en compétition ou en amateur, car une augmentation de la résistance instaure des buts et des objectifs inespérés. Une perspective stimulante pour obtenir des résultats personnels notables.

Les effets négatifs

Le revers de la médaille du discours mené jusqu’ici incite à avoir une attitude consciencieuse en toutes circonstances. La prise de caféine à jeun peut provoquer des brûlures d’estomac, de l’acidité, des reflux gastro-œsophagiens et des œsophagites. En outre, elle peut déclencher de l’anxiété, de la tachycardie, de l’hypertension et des arythmies. L’effet anxiogène provoque, ensuite, des tremblements, des insomnies, de l’irritabilité et des bouffées de chaleur. Si vous avez déjà une décompensation qui pourrait être exacerbée par de tels symptômes, il est préférable d’éviter de consommer des boissons et des aliments qui pourraient dangereusement accentuer le tout. À cet égard, vous ne devez pas boire du café en présence des conditions physiques ou pathologiques suivantes : dyspepsie, ulcère gastroduodénal, reflux gastrique, hypercholestérolémie, cardiopathie ischémique, hypertension, arythmies cardiaques, mastopathie fibrokystique et grossesse (sans dépasser la quantité de deux tasses par jour).

Quelle quantité de caféine prenez-vous en une journée ? Faites-le nous savoir en commentant ici en bas et si vous ne l’avez pas encore fait, partagez l’article. Restez également à jour avec nous en laissant un like sur notre page FB, à bientôt et profitez du Magazine de Corrado Firera !

CF’s Magazine, La rédaction.

© REPRODUCTION RESERVEE

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.