coronavirus, moda, covid-19, 2020, 2021, fashion

Les effets du coronavirus sur l’industrie de la mode

0
(0)

Bonjour et bienvenue au CF’s Magazine. Aujourd’hui nous allons parler du COVID-19 plus connu sous le nom de Coronavirus, et plus particulièrement des effets qu’il aura sur l’industrie de la mode, qui en Italie mais aussi en France et au Royaume-Uni représente l’une des industries les plus vertueuses du pays, et nombreux sont ceux qui se posent la question en question.


L’arrivée du coronavirus en Italie a eu lieu le 21 février de cette année, une date qui coïncidait avec la semaine de la mode de Milan, l’un des événements les plus attendus dans le monde de la mode.

À cette même période, la crainte d’une infection par le coronavirus avait déjà contraint Armani et Biagiotti à organiser les défilés de mode les plus importants de l’année à huis clos afin d’éviter que l’événement ne devienne un foyer où le virus aurait pu se propager rapidement parmi les acheteurs, les journalistes, les mannequins, les photographes et autres travailleurs.

Par conséquent, il n’est pas si difficile de penser que parmi les premiers effets du coronavirus sur le monde de la mode il y a une attention plus rigoureuse au problème qui pourrait impliquer la suspension d’événements aussi importants du secteur qui pourraient compromettre non seulement les gains mais aussi l’image sur laquelle les marques de luxe travaillent depuis des années.


En particulier, les marques que nous avons déjà mentionnées ainsi que Gucci, Dolce et Gabbana, Bottega Veneta, Fendi et plus généralement toutes les marques de luxe d’Italie mais aussi de pays comme la France et le Royaume-Uni pourraient être sévèrement touchées par la crise économique qui avance comme une répercussion des politiques peut-être erronées mais certainement tardives contre le coronavirus.

À ce stade, beaucoup se demandent comment le coronavirus peut avoir des effets aussi néfastes sur l’industrie de la mode qui, depuis l’après-guerre, n’a jamais souffert d’une crise vraiment profonde comme celle qui se profile ?

La réponse pourrait être recherchée, par exemple, dans les us et coutumes des personnes dont la liberté est actuellement limitée par des gouvernements centraux qui risquent de saper ce qui a été jusqu’à présent les convictions des gens ordinaires et qui peuvent essentiellement impliquer un changement dans leurs habitudes d’achat.

En d’autres termes, par peur d’une éventuelle rechute du coronavirus sur la vie des gens ou d’une grave crise économique comme celle que tous les experts prévoient, les gens pourraient être poussés à orienter leur consommation vers des produits de première nécessité pendant longtemps abandonnant ainsi au moins en partie le concept de luxe et d’achat de biens de refuge comme conséquence aussi de politiques désastreuses.


À ce stade, il est clair que les premières coupes que les gens feront dans leurs dépenses quotidiennes concernent l’industrie de la mode, qui pourrait subir une perte égale à plus de la moitié de son chiffre d’affaires, estimé à environ mille milliards de dollars.

C’est pourquoi des marques comme Armani pensent déjà à reconvertir leurs industries, en fabriquant des blouses et des masques chirurgicaux.

Mais ceux qui sont vraiment sur le fil du rasoir ne sont pas les grands noms du monde de la mode qui, d’une manière ou d’une autre, seront certainement capables de surmonter les défis que le coronavirus a fait entrer dans nos vies, mais plutôt les petits magasins de vêtements qui, avec les mesures adoptées par le gouvernement de distanciation sociale mais aussi en raison d’une peur accrue de la contagion, les gens seront de plus en plus enclins à faire des achats en ligne pour réduire au maximum les relations sociales et donc le risque de contagion.

En ce qui concerne nos prédictions sur les effets de COVID-19 sur l’industrie de la mode, nous pensons qu’en 2020 et 2021, les plateformes numériques d’achat en ligne seront encore renforcées et pourraient même devenir un canal préférentiel pour les acheteurs de luxe, et que les grands noms de la mode seront contraints de proposer leurs vêtements à une clientèle moins sélectionnée et plus large afin de faire face à la crise dans une industrie qui n’a jamais connu de moments difficiles depuis l’après-guerre.

D’un point de vue stylistique également, les vêtements seront conçus et pensés pour s’adapter aux nouveaux besoins et usages du futur.

Pour le moment, nos hypothèses ne sont que des hypothèses, mais qui sait si dans quelques mois nous ne nous retrouverons pas à reparler de ce sujet, en espérant évidemment une issue positive non seulement pour l’industrie de la mode mais aussi pour notre pays et le monde entier qui est actuellement affligé par le fléau du coronavirus.

Cet article sur les effets du COVID-19 sur le monde de la mode se termine ici, si vous l’avez trouvé intéressant partagez-le à travers les boutons sociaux que vous trouvez ci-dessous et laissez un like à notre page FB pour ne pas manquer les nouveaux et intéressants articles que nous préparons pour vous, à bientôt !

Corrado Firera – CF’s Magazine.

© RESTRICTED REPRODUCTION.




How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.